• L’audace est dans la boîte !

    « Clic ! ». C’est le déclic. La Team a flashé sur un duo sans filtre et sans hic. Pour deux travailleurs de la lumière et de la gestique, j’ouvrirai le portrait et conclurai ma rime sur ce mot : atypique. Laure et Jordan partagent l’amour de l’image et de la beauté qu’ils dénichent en toute chose. Ils peignent des corps par le prisme de la photo, dans le studio qu’ils déploient pour leurs modèles au coeur de leur appartement. C’est là que nous les avons rencontrés pour leur tirer le portrait.

    Lire le portrait
  • The Greener Good, en vert et pour tout

    Comment se sont-elles rencontrées? Par hasard, comme tout le monde. Comment s’appellent-elles ? Patience, lecteur, j’y viens. D’où viennent-elles ? De la volonté et du doute. Où vont-elles ? Tout ce que les règles fondamentales du suspense me permettent d’en dire pour le moment, c’est qu’elles ont pris place à bord du même train d’exposition. Et sur le flanc de verdure de cette machine à  inverser la vapeur, un nom se détache comme un appel à ce que le vert dure : The Greener Good.

    Lire le portrait
  • L’Audace à tous les étages !

    Il est cinq heures du matin : toute la Ville Lumière est occupée par les derniers songes des lyonnais… Toute ? Non ! Car il est un irréductible Audacieux qui résiste encore et toujours aux tentations de l’oreiller.

    Lire le portrait
  • L’Audace étincelle avec Gabrielle

    « You’re the spark to my bonfire heart »… De cette douce métaphore de James Blunt, Gabrielle fait son refrain. Bonfire Vintage, un nom qui rappelle à notre modiste les joies du feu de camp entre amis, l’envie de partir à l’aventure. « Pour moi, l’étincelle est une image des personnes qui croisent notre route et qui font petit à petit brûler le feu de notre vie. », nous confie-t-elle, un sourire un peu confus sur les lèvres.

    Lire le portrait
  • Anaïs, un héritage de la mer

    Notre histoire commence en mer, le long d’un quai. Un voyage près des côtes, la poursuite d’un rêve au gré des vents. Une naissance. La mer est calme et ses remous accueillent une nouvelle vie en chuchotant. Le bateau se balance, des petits cris brisent le silence. Elle s’appelle Anaïs, et voici son portrait.

    Lire le portrait
  • Crépue et fière de l’être !

    Décris-moi ta chevelure et je te dirai qui tu es. Coiffée de sa belle identité crépue et de sa confiance en elle, notre Audacieuse Ghana arbore un style qui décoiffe. Ses bouclettes serrées lui dessinent une couronne naturelle sur la tête, elles jaillissent entre des épingles soigneusement disposées comme autant de saillies de sa personnalité ! Femme de convictions, Ghana est des cheveux crépus et frisés une ambassadrice déterminée.

    Lire le portrait
  • L’Audace à tous les coins de rue

    Hier, lorsque tu es passé dans la rue, tu n’as pas vraiment prêté attention à ce type sur son vélo, qui a sorti un mètre de son sac à dos, pris quelques mesures, griffonné deux ou trois lignes sur un carnet et s’est remis en selle aussi illico que presto. Et puis ce soir, quand tu es rentré chez toi, tu as compris : dans la journée avaient poussé sur le mur de grandes et hautes fleurs bleu nuit, dont les pétales peints recouvraient et refusaient la familiarité d’un trajet quotidien.

    Lire le portrait
  • Que l’Audace soit, avec Nicolas.

    Chez Caracole, nous aimons jouer avec les mots, et sommes friands de ceux qui jouent avec le feu : nos Audacieux. Dis-moi, valeureux lecteur, aurais-tu peur du noir ? Si oui, pas d’inquiétude ! Notre rencontre du mois, Nicolas, est là pour toi. Moins allumé qu’illuminé, ce bricoleur rêveur qui brûlait depuis toujours de renouveler le bâtit de sa ville fait finalement danser Lyon sous les feux de ses projecteurs…

    Lire le portrait
  • Nulla Dies Sine Audacia !

    « En France, tout le monde adore la musique, mais personne ne l’aime », affirmait un certain Hector Berlioz. Et pourtant… laissez-moi donc vous présenter ceux qui pourraient bien faire mentir leur propre idole. Car qui accepterait de sortir ses fragiles instruments de leurs housses alors que l’hiver vient de parsemer les rues de Lyon de blancs bancs accablants, en pleine fonte de surcroît ?  Qui, sinon Amélie et Hugo, pour réaliser la devise de leur cuivresque ensemble à géométrie variable : Nulla Dies Sine Musica ?

    Lire le portrait
  • J’ai poussé la porte de Trafalgar…

    Alors que je trousse ce balbutiement, que je trace ce remerciement, me revient un souvenir, une écume. Ah ! Lors, j’ai poussé la porte de Trafalgar. Là, l’air hagard, portée par ma plume, j’hume… ce parfum de folie, d’optimisme, d’Audace. Portrait d’une gare où jamais l’on ne s’égare, pour deux Audacieuses (et pas que de surface !)

    Lire le portrait
  • A travers le priism. de l’audace !

    « Avant que je ne m’installe dans cette ville, je la détestais. Elle me donnait le cafard… Mais maintenant j’y suis très épanouie ! » C’est sur ces mots que je fis la connaissance de l’optimiste, généreuse, audacieuse Elodie. A la troisième phrase, je sus que nous allions parfaitement nous entendre. Un sourire plus tard, je rencontrais en elle un tout nouveau soleil. Femme d’affaire déterminée ou petit astre sautillant, Elodie a choisi de briller dans l’univers des arts contemporains.

    Lire le portrait
  • Écouter l’Audace vibrer…

    Elle joue de l’alto debout, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup : ça veut dire qu’elle est libre, heureuse d’être là avec nous… J’écoute Sarrah me confier qu’elle valse sur de vieux titres de Jacques Brel et pleure avec Rachmaninov, admire Miles Davis, fait la fête avec Beyoncé, rêve au rythme des mélodies traditionnelles du monde entier…

    Lire le portrait