LES TRIPLETTES DE BELLEVILLE A L’AUDITORIUM

Bienvenue à l’Auditorium. Nous entrons dans le brouhaha de la foule qui s’installe, qui se donne la bise, qui s’assoit. Trois énergumènes sépia nous sourient en battant des cils sur le grand écran qui nous fait face. Les lumières s’éteignent. Plus un mot. A l’entrée des musiciens, la salle tonitrue en applaudissements. Ils prennent place. Silence dans la salle. Un geste de leur meneur, et le monde s’emplit d’airs swing et jazzy. C’est parti. Film et musique sont lancés. En quelques minutes, nos oreilles ont déjà connu l’ascenseur émotionnel. Et c’est pas fini ! Les Triplettes de Belleville de Sylvain Chomet, prouesse du dessin animé, joue avec nos émotions comme un saxophoniste avec son saxo, comme un batteur avec ses baguettes, comme un chef avec son orchestre. Une vieille dame entraîne son petit-fils passionné de cyclisme depuis son enfance pour le Tour de France. Lorsque le grand jour vient, il est enlevé par la mafia qui le transforme en bête à pari dans la cité de Belleville. Notre grand-mère sans peur part à sa recherche, épaulée par leur chien Bruno et trois anciennes stars du music-hall loufoques : les triplettes de Belleville. Au long de leur aventure rocambolesque et drolatique, nous oscillions en rythme entre rire et peine, entre jovialité et cynisme. Nous sommes loin des contes enchantés. Alors que le malaise tutoie le burlesque à l’écran, nous nous laissons porter par la jovialité des musiciens et leur inventivité déchaînée. Le public est suspendu aux notes du suspens, jusqu’à la fin étourdissante du film et au bis endiablé qui met un point d’orgue à la soirée. A suivre, notre prochain rendez-vous avec l’Auditorium de Lyon… Surprise.

La  Team Caracole

Charlie

Lyonnaise depuis la première seconde

L’Audace ? Oser même lorsqu’on n’est pas sûr de réussir.

Vincent

Lyonnais à une voie de chemin de fer près

L’audace ?  C’est la sœur de l’enthousiasme et la clef du salut.

Héloïse

Lyonnaise depuis 8 ans

L’audace ? C’est sortir de sa zone de confort : un jeu d’équilibriste.

Bidou

Lyonnaise de coeur et d’adoption

 

Orphée

Lyonnaise pure souche

L’audace ? Tenter l’impossible !

 

Christel

Lyonnaise depuis sa naissance

L’audace ? Qui ne tente rien n’a rien.

Foucauld

Lyonnais depuis septembre 2014

L’audace ? S’habiller avec les tabous des autres.

 

Clément

Lyonnais depuis 4 ans

L’audace ? Ne pas craindre la contradiction.

Alice

Lyonnaise depuis toujours

L’audace ? C’est la fougue désinvolte

de ne pas suivre la voie que les autres

ont tracée pour vous.

Houssem

Lyonnais depuis 3 ans

L’audace ? C’est ne pas avoir peur de foncer !