Edito : un seul mot d’ordre : osez !

Tu as beau chercher l’aplomb dans les recoins de ton emploi du temps, tu ne le rencontres plus à l’angle de la rue ? Pour toi, les palliatifs de palace n’ont plus leur place ? Les psychotropes t’éclopent et les stimulants te lassent ? Pourtant tu restes à l’affût, aux aguets des abus, dans l’espoir de trouver celui qui comblera ta soif de raffut, ton appétit d’Audace ? Alors félicitations, tu viens de te jeter dans la gueule du fou !

Car ici, on a de l’Audace à revendre, et on ne s’en prive pas ! Chaque mois, c’est une nouvelle recette qui dépote pour rempoter l’Audace dans le décor, pour en injecter à grands traits dans ton quotidien. Comment, capturer l’Audace, la mettre en bouteille pour la revendre à des prix inexistants ? Eh oui, nous avons osé ! Seulement, on ne la capture pas : on en produit à la chaîne pour la faire passer sous le manteau. Autant t’y faire, aie confiance, tu finiras par t’y stupéfier ! Chaque premier du mois, une nouvelle ode à l’Audace, artisanale, à consommer avec mots, déraison et hardiesse.

Toi qui entres dans le trafic, prends garde : c’est dans le village de l’interdit, dans le quartier souriant de l’illiCité que s’installe la rue-brique de l’Audace. C’est une substance qui ne se consomme qu’avec excès. Où que tu cherches dans nos réserves, pas de version décaféinée ! Caracole est là pour vous mettre le lait avant les céréales, l’eau à la bouche et la mauvaise humeur au placard. Alors rejoins la troupe et les rangs de la contre-bande, et viens prendre ta dose mensuelle de ce verbe qui tombe comme une guillotine sur le cou de la morosité : OSEZ !